Empreinte04

Au fil des jours

Visite à l’ URDLA à Villeurbanne (69)

L’URDLA ….  késako ?

 

À Lyon, en 1978, quelques artistes s’associèrent pour sauver d’une destruction imminente une imprimerie lithographique désuète et en faillite. Ce patrimoine sauvegardé (presses historiques, pierres lithographiques centenaires), il fallut en définir l’usage.
Dans le même temps se dessinait un projet politique de décentralisation culturelle. Ainsi l’URDLA assuma sa part d’engagement pour une diffusion démocratique de l’art vivant tout en affirmant son indépendance à l’égard des modes et du marché. Car avant d’être un établissement l’URDLA est avant tout une volonté éthique portée par la connivence de ses concepteurs et de ses membres.

Depuis 1986, à Villeurbanne, une ancienne usine de 1000 m2 abrite le Centre international estampe & livre, disposant de la chaîne intégrale d’édition de l’image et du texte.

L’équipe de maîtres-techniciens anime :

  • un atelier de lithographie ;
  • un atelier de taille-douce ;
  • un atelier de typographie ;
  • un équipement informatique ;
  • une galerie d’exposition et de rencontres ;
  • un magasin et quelque 2 000 estampes disponibles ;
  • un centre de documentation ;
  • une librairie

Dans un premier temps, atelier collectif, l’URDLA offrit aux artistes de la région des équipements jusqu’alors tous groupés à Paris. Mais sa réputation ne tarda pas à s’épanouir, matérialisée par une participation régulière au SAGA et à la Foire de Bâle. C’est le nombre et le prestige des artistes accourus qui affermissent définitivement son rayonnement international.

Aujourd’hui, ce cumul d’expériences, d’échanges avec des centaines de peintres de toutes générations et nationalités, confère à l’URDLA une place prééminente en Europe parmi les éditeurs d’estampes. Quant aux graveurs invités, ils y trouvent les conditions de travail optimales et toutes les ressources techniques qu’ils puissent requérir.

Avec l’appui du Ministère de la Culture et de sa Direction régionale, de la Région Rhône-Alpes et de la Ville de Villeurbanne, le domaine de compétence de l’URDLA s’est graduellement étendu : son activité d’éditeur de livres se manifeste chaque année dans les salons professionnels ; les catalogues d’expositions thématiques restent d’utiles références pour les amateurs ; la revue trimestrielle Ça Presse, tiré à 600 exemplaires, tisse sans cesse de nouveaux liens avec le monde cultivé ; enfin, la collection complète des éditions constitue, in situ, un cabinet d’estampes immédiatement accessible.

Notre visite:

Nous avons été impressionné par la taille des presses à litho en particulier , nous sommes régalés des explications de notre guide, Fabienne, de l’exposition et surtout de tout ce qui il avait dans tous les cartons!

Petit voyage très intéressant , instructif. Nous revenons la tête pleine d’idées et surtout de motivations et d’envies de continuer nos travaux , nos explorations  techniques etc ……

Un grand merci à Fabienne, et un grand merci au service culturel de laCCDLV.

Les ateliers pendant les correspondances

Pendant les journées de la correspondance, en plus de l’exposition des correspondances gravées , nous animons des ateliers. Chacun peut venir s’imprimer sa carte des correspondances. Ces ateliers ont beaucoup de succès auprès des scolaires. Cette année nous avons reçu deux classes de Rians (83) CM1 et CE2, deux classes de Mirabeau (84) CM1 et CM2 et une classe de 1re d’un lycée de Marseille (13). Nous avons eu aussi beaucoup d’autres demandes d’écoles de Manosque….mais trop tard!

Voici donc en photos la découverte de l’atelier, de la gravure, de l’impression et du monotype par les enfants.

Le Printemps des Poètes : Enfances, jeu de l’Oie .

Mars, le printemps des Poètes arrive déjà … l’atelier s’active, nous préparons à cette occasion un « Jeu de l’oie » géant : 63 cases de 50×50 cm soit, 31,50 m de jeu !  Les cases ont été plastifiées en mat avec l’aide financière (1/2facture)  du service culturel de la CCLDV. Les enfants fréquentants la ludothèque ont été les premiers à l’expérimenter . Un franc succès !

L’hiver « danois »

Il nous faut aussi vous raconter notre voyage. Monique (son mari, Jean et sa fille Anne Amélie), Christelle, Maryline et Elisabeth , une fine équipe qui c’est très bien entendue, très complémentaire en un mot de choc! Périple: Marignane via Amsterdam et Copenhague par avion, Christèle partie à la même heure mais via Munich est arrivée 1h après nous, puis 1h30 de train jusqu’à Odense.

Les ateliers des Correspondances.

Pendant toute la durée des Correspondances nous animons des ateliers : le matin est réservé aux écoles et l’après midi est tout public. Notre atelier devient soudain trop petit !  Beaucoup de classes aimeraient venir faire des monotypes , mais nous ne pouvons en recevoir qu’une par matinée en deux groupes, re-divisés en deux pour que ça ne soit pas trop la « panique ».

Classe de CM1 de la Luquèce  et de St Charles

Les correspondances à Manosque

Du 20/09/11au25/09/11

 

Comme chaque année, l’atelier participe aux correspondances. Au menu cette année : exposition à l’atelier de nos échanges gravés à travers la France, le Danemark, la Suède … , et tous les après midi de 14h à 18h, gravure pour tous ! Cette initiation à la gravure est très demandée . Le matin nous recevons des écoles, (hélas, l’exiguïté de notre local ne nous permet de recevoir qu’une classe par matinée)  l’après midi, tous publics et nous sommes débordés ! Ah, réaliser sa carte des correspondances et l’expédier …….. le nec le plus ultra de ces journées ! Ça c’est pour le public, mais pour nous c’est le coup de feu, la folie ! on court dans tous les sens, donne des outils à l’un, des conseils à l’autre, de l’encre à celui-ci, du papier à celui-là et on regrette de ne pas être Siva ! avoir six ou huit paires de bras nous serait bien utile et on en rêve en ces jours.

Correspondances 2011 Affiche.jpg

Et comme nous ne doutons de rien, nous exposons aussi à la Galerie Fred K (14,rue Kléber 04100 Manosque) le livre d’artiste « Série Noires » réalisé par 7 graveurs de l’atelier. Vernissage mardi 20 septembre à partir de 17h en présence et avec la participation de René Frégni notre très sympathique auteur manosquin.

L’été « danois »: visite de Carsten Frederiksen.

Monique Ariello ouvre son atelier tout l’été.

m ariello 008.jpg

Histoire d’encre : un dialogue gravé à quatre mains entre Ubaye et Suède.

m ariello 005.jpg

Et celui-ci entre Norante et Méolans.

Plastik’Art

Pendant la manifestation « Musik à Manosque », toute la journée des artistes occuperont les principales places de la ville .  L’atelier Empreinte04 sera sur la place St Sauveur et  proposera, à la demande, des tirages originaux de petits  linos à l’atelier , place d’Engauch. Tirages de visu, à la couleur souhaitée. Une bonne occasion d’acquérir un original à petit prix !

plastik'art 001.jpg

Le printemps des poètes

Pour le printemps des poètes, nous sommes intervenues auprès des élèves de CM1 de l’école primaire de Vinon(83). Journée longue et passionnante ! Les enfants, avec leurs maîtresses, Mme Limousin et Mme Mignano , ont écrit de très beaux poèmes et les ont illustrés lors de cette journée d’initiation. Nous avions apporté des plaques de carton et plein de petites choses à coller: film plastique, ficelles, vieille dentelle, riz, rubans, tissus, papier d’allu, papier de soie, végétaux, plastique bulle etc… Tout ce fouillis les a laissé très perplexes ! Les enfants ont fait leur collage, ont encré leur plaque et passé à la petite presse (portative malgré son poids !) que nous avions emportée. La surprise de l’œuvre sur le papier leur a beaucoup plu .  A la récréation de l’après midi Mme Limousin et Mme Boussard la responsable de la culture de la mairie, n’ont pas résisté ! elles sont venues  mettre les mains dans l’encre et se sont fait un tirage.

Aujourd’hui, exposition à l’école : leurs estampes et quelques unes de nos gravures seront montrée ensemble au CDI de l’école aux parents.